Rectifications de lʼorthographe

 

Par sa position d’éditeur de logiciels linguistiques, incluant correcteurs et dictionnaires, Druide informatique est investie d’une responsabilité particulière quant à l’évolution de la norme orthographique française. Druide a donc suivi avec intérêt l’évolution des rectifications orthographiques proposées par le Conseil supérieur de la langue française en 1990 et appuyées par l’Académie française.

Antidote Prisme, cinquième édition du grand logiciel d’aide à la rédaction de Druide, a été en 2003 le premier logiciel à inclure tous les aspects des rectifications et à mériter le label de qualité décerné à ce titre par le site orthographe-recommandee.info. Depuis, l’utilisateur qui le désire peut ainsi utiliser l’orthographe rectifiée, tant dans le correcteur que dans le dictionnaire et les autres outils. Un réglage permet en effet de choisir entre l’orthographe traditionnelle ou rectifiée, ou encore l’acceptation conjointe des deux orthographes. Le correcteur et la grammaire peuvent même renseigner l’utilisateur sur les divers aspects des rectifications.

L’expérience d’Antidote Prisme s’étant avérée positive, Druide a choisi d’aller plus loin. Les utilisateurs d’Antidote ayant pu se familiariser avec les rectifications, Druide a adopté l’orthographe rectifiée dans l’ensemble de ses activités. L’interface, le contenu et la documentation d’Antidote sont maintenant écrits en orthographe rectifiée. Un réglage permet toujours à l’utilisateur de choisir ou non d’adopter la nouvelle orthographe. De même, toutes les communications de Druide paraissent depuis en orthographe rectifiée, à savoir :

  • communiqués de presse ;
  • bulletins d’information ;
  • sites Web ;
  • chroniques linguistiques en ligne ;
  • correspondance (courriels, fax, lettres) ;
  • documents commerciaux (contrats, factures, feuillets, bases de données).

 

DÉMARCHE

Documents existants — Druide a d’abord dressé l’inventaire des pièces à rectifier. La rectification systématique de ces pièces, qu’on aurait pu croire fastidieuse vu la quantité importante de texte à revoir, a ensuite demandé relativement peu de temps : il a suffi de soumettre les textes concernés à la correction d’Antidote pour identifier et rectifier rapidement les graphies traditionnelles.
 
Documents à venir — Druide a assuré la formation de tous ses employés aux rectifications (soit une dizaine de règles à appliquer... avec l’aide d’Antidote).
 
Identification — Le nombre de mots touchés par les rectifications étant minime (un ou deux mots par page en moyenne), Druide a choisi de ne pas mentionner explicitement, pour chaque texte concerné, qu’il a été rédigé en orthographe rectifiée. Druide estime que le lecteur sera ainsi moins distrait et que la transition se fera plus naturellement. Plutôt, un courriel type explicatif a été préparé à l’intention des lecteurs qui se surprendraient d’une graphie nouvelle; ce courriel résume la position de Druide sur les rectifications et renvoie le lecteur vers la présente page.
 
Diffusion — Si ce passage de Druide à l’orthographe rectifiée est décrit ici en détail, c’est d’une part pour informer ses clients et partenaires, mais aussi pour guider d’autres entreprises qui voudraient franchir le pas. Druide compte de plus participer activement à la diffusion des rectifications en appuyant les organismes et associations qui les promeuvent, et en prenant part aux activités qui les font connaitre au grand public.
 
Évolution — Druide a choisi d’adopter l’ensemble des rectifications, parce qu’elle considère la majorité d’entre elles comme des améliorations heureuses qui régularisent et simplifient l’orthographe du français. Druide émet tout de même quelques réserves sur certains points. Pour les faire valoir, elle entend participer directement aux discussions futures sur l’évolution de la norme du français, en particulier avec l’appui actif de sa clientèle.