Points de langue

Ce Point de langue s’inscrit dans la suite du précédent, puisqu’il est de nouveau question d’une expression contenant l’adverbe moins et d’un petit mot grammatical qui a souvent tendance à tomber en sa présence, à savoir la particule négative ne.

On nous demande :

Auriez-vous l’obligeance de me confirmer si les formules ci-dessous sont exactes ? Antidote ne les corrige pas.

Cette personne n’est rien de moins qu’un imbécile. (C’est un imbécile.)
Cette personne n’est rien moins qu’un imbécile. (Ce n’est vraiment pas un imbécile.)

Une utilisatrice d’Antidote écrit :

Je m’interroge : peut-on être enfermé dehors de la voiture, de son appartement ? Il semble que le en- de enfermer signifie qu’on est toujours à l’intérieur de quelque chose. (C’est l’idée de locked out of the car.) Peut-on alors être fermé dehors ou à l’extérieur de sa voiture ou de son appartement ?

On nous demande :

Dans votre dictionnaire comme dans votre correcteur, vous décrivez l’adjectif pratico-pratique comme un terme particulier au Québec et familier. Or une recherche Internet rapide montre qu’il est employé aussi en France et en Belgique. Par ailleurs je ne vois pas en quoi ce mot devrait être considéré comme « familier ».

À l’occasion du récent changement de locataire à la Maison-Blanche, nous avons reçu cette question : « Comment faut-il traduire le mot anglais inauguration utilisé par les Américains pour la cérémonie d’entrée en fonction de leur nouveau président ? Je trouve différents termes dans la presse : inauguration, investiture, assermentation… »

Pages

S'abonner à Points de langue