Points de langue

La présente chronique, qui traite de difficultés liées à des mots de la famille de pratique et qui parait exactement un an après celle consacrée au mot pratico-pratique, pourra lui servir de complément… ou vice versa.

Les difficultés du jour ont en commun d’avoir pour origine des emplois anglais.

J’ai un doute à propos de cette phrase : « Il faut réduire au maximum la quantité de déchets. » Ne faudrait-il pas plutôt dire « réduire au minimum » ?

Les explications données dans Antidote sur les emplois du mot davantage ont laissé un utilisateur un tantinet sur sa faim. Voici un complément qui devrait le rassasier.

Ce Point de langue s’inscrit dans la suite du précédent, puisqu’il est de nouveau question d’une expression contenant l’adverbe moins et d’un petit mot grammatical qui a souvent tendance à tomber en sa présence, à savoir la particule négative ne.

On nous demande :

Auriez-vous l’obligeance de me confirmer si les formules ci-dessous sont exactes ? Antidote ne les corrige pas.

Cette personne n’est rien de moins qu’un imbécile. (C’est un imbécile.)
Cette personne n’est rien moins qu’un imbécile. (Ce n’est vraiment pas un imbécile.)

Pages

S'abonner à Points de langue