Points de langue

Les noms espèce, genre, type, sorte, style et d’autres noms de sens apparenté présentent parfois des difficultés d’écriture. Par exemple, on peut hésiter sur le nombre à donner à un nom complément ou encore sur la façon d’accorder le verbe dont le sujet est un syntagme construit avec l’un de ces noms.

Comme annoncé dans la précédente chronique, intitulée Adverbes employés adjectivement, la présente se penchera sur le phénomène inverse où certains mots habituellement utilisés comme adjectifs sont parfois employés dans un rôle d’adverbe. 

Un adverbe est un mot invariable qui se joint à un verbe, à un adjectif ou à un autre adverbe pour en modifier ou en préciser le sens. Certains mots habituellement utilisés comme adverbes sont par ailleurs occasionnellement employés pour modifier des noms qu’ils suivent ou qu’ils précèdent, à la façon des adjectifs utilisés dans la fonction d’épithète.

Le début de la saison des ouragans s’y prêtant, nous passerons en revue et en coup de vent quelques difficultés et remarques linguistiques tournoyant autour de ce thème.

Un utilisateur d’Antidote nous a fait part de questions sur la locution ne pas faire long feu. L’examen de l’expression sera suivi de celui de tirer les marrons du feu, qui présente des difficultés similaires. Ces expressions « de feu » sont en effet d’un maniement délicat.

Pages

S'abonner à Points de langue