Enquêtes linguistiques

Contre et versus : controversé…

Septembre 2003 Points de langue

La préposition latine versus (« contre ») ou son abréviation vs, composées en italique, s’utilisent parfois en français didactique au sens de « par opposition à », « opposé à ». C’est particulièrement le cas en linguistique, pour exprimer une opposition binaire entre des concepts ou des éléments de langue.

synchronie versus diachronie
sourd vs voisé
masculin vs féminin
quoique vs quoi que
brun vs brin

L’anglais utilise plus couramment versus ou vs, notamment dans le langage juridique pour indiquer les parties adverses d’un procès (Smith vs Jones) ou dans le langage sportif pour indiquer les adversaires ou équipes en présence (Chicago vs New York). Ces emplois se rencontrent parfois en français. Mais le français juridique utilise plutôt la préposition contre ou son abréviation c.

Le procès Tremblay contre Dupont.
Le procès Tremblay c. Dupont.

Quant aux rencontres sportives, il est aussi recommandé d’utiliser la préposition contre, abrégée ou non, ou encore d’utiliser le trait d’union.

La finale Brésil contre Allemagne.
La finale Brésil c. Allemagne.
La finale Brésil-Allemagne.

Dans la langue générale, pour exprimer des oppositions ou des rapports, on choisira en fonction du contexte l’un des nombreux synonymes dont dispose le français : contre, par opposition à, opposé à, au lieu de, par rapport à, comparativement à, en comparaison de, etc.

La qualité opposée à la quantité.
Le débat élitisme contre populisme.
Un taux de 8 % comparativement à 12 % il y a 5 ans.
Le volume des importations par rapport à celui des exportations.
Une espérance de vie de 75 ans chez les hommes contre 80 ans chez les femmes.

Pour indiquer un choix binaire, on utilise parfois la barre oblique.

oui/non
vrai/faux
ouvert/fermé
commutateur marche/arrêt

Bref, avant d’utiliser versus, penser à contre ou un autre équivalent plus français.

Aucun résultat trouvé