Enquêtes linguistiques

Pour tous les âges

Février 2011 Points de langue

En ce mémorable mois où Druide informatique vient d’atteindre la majorité avec dix-huit années bien sonnées et bien remplies, et pour faire suite au précédent Point de langue, où nous avons examiné les adjectifs de périodicité (bimestriel, millennal, etc.), prenons le temps de passer en revue le vocabulaire relatif aux âges et aux anniversaires.

Anniversaires

L’anniversaire est le jour de l’année où un évènement (naissance, mort, évènement politique, etc.) est survenu à pareille date lors d’une année antérieure. Lorsque l’on parle d’une personne et que l’évènement n’est pas explicité (par exemple, l’anniversaire de Bertrand), on sous-entend qu’il s’agit de l’anniversaire de sa naissance. Par extension, le mot anniversaire désigne une fête qui marque cette journée.

Pour désigner un anniversaire en fonction du nombre d’années écoulées, on fait précéder le mot anniversaire du numéral ordinal qui convient :

le premier anniversaire de l’arrivée au pouvoir de tel homme politique
le dix-huitième anniversaire de Druide informatique
le vingt-cinquième anniversaire de mariage de Michel et Sylvie
le cinquantième anniversaire de Bertrand

Quand le contexte est suffisamment clair, il arrive parfois, notamment au Québec, que l’expression soit réduite au seul numéral ordinal. Par exemple, l’expression le vingt-cinquième de Michel et Sylvie fera référence à leur vingt-cinquième anniversaire de mariage, et non à un vingt-cinquième enfant…

Lorsque le nombre est un chiffre rond, multiple de la dizaine, on peut aussi, pour désigner certains de ces jalons temporels, puiser parmi quelques noms dont dispose la langue française :

Ans Anniversaire Nom
20 vingtième anniversaire vingtenaire Rare
30 trentième anniversaire trentenaire
40 quarantième anniversaire quarantenaire
50 cinquantième anniversaire cinquantenaire, jubilé, jubilaire Belgique
60 soixantième anniversaire soixantenaire
70 soixante-dixième anniversaire septantenaire Belgique, Suisse
80 quatre-vingtième anniversaire huitantenaire Suisse, octantenaire Rare
90 quatre-vingt-dixième anniversaire nonantenaire Belgique, Suisse
100 centième anniversaire centenaire
150 cent-cinquantième anniversaire sesquicentenaire Rare, cent-cinquantenaire
200 deux-centième anniversaire bicentenaire, deuxième centenaire
300 trois-centième anniversaire tricentenaire, troisième centenaire
400 quatre-centième anniversaire quadricentenaire, quatrième centenaire
1 000 millième anniversaire millénaire
2 000 deux-millième anniversaire bimillénaire, deuxième millénaire
3 000 trois-millième anniversaire trimillénaire, troisième millénaire

Le nom jubilé (en Belgique, jubilaire), utilisé comme synonyme de cinquantième anniversaire, ne s’emploie généralement pas pour un anniversaire de naissance, mais plutôt pour l’anniversaire d’un évènement comme une entrée en fonction. En Belgique et en Suisse, ce mot peut s’appliquer à un anniversaire quelconque, cinquantième ou autre.

Les formes du type septantenaire, huitantenaire et nonantenaire peuvent être employées dans les régions francophones où les numéraux cardinaux septante, huitante et nonante sont courants.

Le mot sesquicentenaire est formé avec le préfixe latin sesqui-⁠, qui signifie « une fois et demie » et qui entre dans la formation de quelques mots savants français. Sesquicentenaire désigne donc le « centenaire et demi », soit le cent-cinquantième anniversaire. Ce mot demeure toutefois rare et l’expression synonyme cent-cinquantenaire est nettement plus fréquente.

Au-delà du trimillénaire, les évènements historiques précisément datables se raréfient, ainsi que le besoin de donner des noms spéciaux aux anniversaires correspondants.

Certains ouvrages de référence ont recommandé de préférer les formes comme deuxième centenaire et deuxième millénaire aux formes équivalentes bicentenaire et bimillénaire, qui devraient selon eux n’être employées que comme adjectifs, mais cette recommandation n’a guère été suivie.

Âges

Les mots du précédent tableau peuvent en effet être utilisés comme adjectifs pour exprimer l’âge. Par exemple, on pourra écrire un festival cinquantenaire pour parler d’un festival qui célèbre ses cinquante ans d’existence. Pour une durée d’un siècle, mentionnons que, outre centenaire, le français dispose de l’adjectif séculaire.

La valeur exprimée par ces adjectifs est parfois approximative, surtout pour les plus longues durées. Par exemple, l’expression une cité millénaire pourra signifier « une cité qui a au moins mille ans ». La ville de Rome exagère un peu en s’autoproclamant Ville éternelle, mais elle peut se targuer d’être bimillénaire depuis belle lurette s’il faut en croire la date traditionnelle de 753 av. J.-⁠C. pour sa fondation.

Pour exprimer la multiplicité, les adjectifs centenaire, séculaire ou millénaire peuvent être combinés avec les préfixes multi- ou pluri-⁠ : un chêne multicentenaire, une tradition multiséculaire, une culture plurimillénaire, etc.

Pour parler de l’âge d’une personne, le français utilise, de préférence aux mots déjà mentionnés, une série de mots (noms et adjectifs) hérités du latin et se terminant par le suffixe -⁠génaire. Nous les présentons dans le tableau ci-dessous, ainsi que quelques autres mots utilisés pour combler les vides aux extrémités de la série :

Âge Nom ou adjectif
de 20 à 29 ans vingtenaire
de 30 à 39 ans trentenaire
de 40 à 49 ans quadragénaire
de 50 à 59 ans quinquagénaire
de 60 à 69 ans sexagénaire
de 70 à 79 ans septuagénaire
de 80 à 89 ans octogénaire
de 90 à 99 ans nonagénaire
100 ans et plus centenaire
110 ans et plus supercentenaire

En deçà de 20 ans, le français recourt aux nombreux mots désignant la jeune génération : bébé, enfant, préadolescent, adolescent, etc.

Pour les tranches d’âge de 20 à 29 ans et de 30 à 39 ans, comme il n’existe pas de mot consacré en -⁠génaire, on peut se rabattre sur les mots vingtenaire et trentenaire. Pour les générations plus âgées, les mots du type quarantenaire, cinquantenaire et soixantenaire sont parfois employés, mais les formes en -⁠génaire leur sont préférables. Et attention aux équivoques : le mot quarantenaire peut aussi désigner une personne mise en quarantaine médicale…

Les mots quadragénaire et quinquagénaire sont souvent abrégés sous les formes quadra et quinqua dans la langue familière : un quadra ambitieux, un public de quinquas.

Pour nommer les catégories d’âge de vingt ans et plus, on peut aussi utiliser des expressions avec les noms dérivés des numéraux avec le suffixe -⁠aine : une femme dans la jeune vingtaine, approcher du cap de la trentaine, il est dans la quarantaine avancée, la cinquantaine grisonnante, la soixantaine bedonnante… Au-delà, les formes composées du type soixante-dizaine, quatre-vingtaine et quatre-vingt-dizaine sont rares, mais on les trouve sous la plume de certains écrivains, ainsi Diderot : « j’ai une belle-sœur qui touche à la quatre-vingtaine ». Dans les régions où l’on utilise septante, huitante ou nonante, on pourra utiliser les dérivés septantaine, huitantaine ou nonantaine.

Le dernier mot du tableau, supercentenaire, formé avec le préfixe latin super- (« au-dessus de, au-delà de ») est relativement récent, n’étant même pas cinquantenaire. Il est utilisé notamment par les démographes et les spécialistes du vieillissement qui étudient ces admirables survivants de l’espèce humaine.

Le tableau s’arrête à 110 ans. Au-delà, l’homme se retrouve habituellement dans… l’au-delà.

Aucun résultat trouvé