Enquêtes linguistiques

Sujets coordonnés, sujets de doute

Septembre 2013 Points de langue

En écrivant la phrase Le maire, ainsi que la ministre, sera présent à la cérémonie, j’ai soudainement un doute : faudrait-il plutôt écrire seront présents ?

Cette hésitation relève de la question de l’accord du verbe avec plusieurs sujets coordonnés (ou, du moins, ce qui en a l’apparence).

Chacun connait la règle de base : normalement, quand deux sujets au singulier qui ne désignent pas la même réalité sont coordonnés par la conjonction et, leur nombre s’additionne et le verbe s’accorde avec l’ensemble des sujets, en se conjuguant donc au pluriel. Par exemple :

Le maire et la ministre seront présents.

On hésite plus souvent quand les sujets sont coordonnés par d’autres conjonctions :

le maire ou la ministre
soit le maire, soit la ministre
ni le maire ni la ministre

Ces cas étant déjà examinés dans les guides d’Antidote, nous ne nous y attarderons pas.

La locution ainsi que, qui figure dans la question du jour, fait partie d’un ensemble de locutions conjonctives de subordination qui indiquent habituellement une comparaison d’égalité ou de similitude, mais qui peuvent occasionnellement revêtir la valeur d’une conjonction de coordination, reliant donc des termes de même fonction. Voici les plus courantes :

ainsi que 
aussi bien que
autant que
tant que
de même que
au même titre que
non moins que
non plus que
pas moins que
pas plus que

Avec ces locutions, la règle d’accord généralement recommandée se décline en deux volets, en fonction du sens que l’on veut exprimer.

Sens de comparaison

Si le sens à exprimer est bien celui d’une comparaison, le terme qui suit la locution conjonctive est analysé comme un complément subordonné au terme qui précède, qui est alors considéré comme l’unique sujet du verbe, qui s’accorde en conséquence (au singulier si ce sujet est au singulier). De plus, le caractère accessoire du complément subordonné est habituellement marqué à l’oral par une pause et à l’écrit par la mise entre virgules :

Luc, ainsi que son père, est un musicien doué.
Luc, aussi bien que son père, est un musicien doué.
Luc, de même que son père, est un musicien doué.

Remarquez que ce complément peut précéder le nom auquel il se rapporte, dont il est séparé par une virgule :

Aussi bien que son père, Luc est un musicien doué.

Il peut aussi être déplacé après le verbe :

Luc est un musicien doué, de même que son père.

Sens d’addition

Si le sens à exprimer est plutôt celui d’une addition, d’une réelle coordination, et que la locution conjonctive est donc considérée comme un synonyme de la conjonction et, le terme qui la suit est considéré comme un terme de même fonction, donc un sujet coordonné. Normalement, on ne sépare pas ces deux sujets par des virgules. Le verbe s’accorde avec l’ensemble des sujets et se conjugue donc au pluriel :

Luc ainsi que son père seront présents à la fête.
Luc aussi bien que son père seront présents à la fête.
Luc de même que son père seront présents à la fête.

Le caractère contrindiqué des virgules sera peut-être plus évident si l’on remplace ainsi que par ce qui est dans ce contexte son synonyme, la conjonction et. Avec des virgules, la phrase résultante manque de naturel :

?Luc, et son père, seront présents à la fête.

De plus, dans ce sens coordonnant, qui commande l’accord au pluriel, la locution conjonctive et le terme qui suit ne peuvent pas se placer en tête de phrase (que cette inversion s’accompagne ou non d’une virgule), ce qui est cohérent avec le fait qu’une telle inversion est impossible avec la conjonction et. Dans chaque paire d’exemples ci-dessous, le deuxième est agrammatical.

Luc et son père seront présents à la fête.
*Et son père(,) Luc seront présents à la fête.

Luc ainsi que son père seront présents à la fête.
*Ainsi que son père(,) Luc seront présents à la fête.

Avec certaines des locutions de notre liste, le premier terme sujet peut s’insérer au milieu de la locution, devant le mot que. Cette construction commande un sens additif, avec l’accord du verbe en conséquence, au pluriel, et sans emploi de virgules :

Aussi bien Luc que son père seront présents à la fête.
Pas plus Luc que son père ne seront présents à la fête.

L’emploi au sens comparatif est exclu dans cette construction :

*Aussi bien Luc que son père est un musicien doué.

Pronoms

Dans ce type de phrases, qu’elles aient une valeur comparative ou additive, les deux termes concernés sont parfois de simples pronoms. Les mêmes règles d’accord s’appliquent :

Elle, aussi bien que toi, est une musicienne douée.
Elle aussi bien que toi serez présents à la fête.

Dans le deuxième exemple, qui exprime une addition, on voit de plus qu’est suivie la même règle de priorité des personnes qu’avec les conjonctions de coordination ordinaires : comme l’un des sujets est à la troisième personne du singulier (elle) et l’autre à la deuxième personne du singulier (toi), le verbe se conjugue à la deuxième personne du pluriel (serez).

Autres locutions conjonctives 

Contrairement aux locutions conjonctives de comparaison indiquant une égalité, celles qui indiquent une inégalité (plus que, moins que, plutôt que, etc.) ne peuvent normalement pas être employées avec une valeur additive de conjonction de coordination :

Luc, plus que son père, est un musicien doué.
*Luc plus que son père seront présents à la fête.

Comme

On suivra la règle d’accord selon le sens avec la conjonction de comparaisoncomme, qui est parfois plutôt employée dans le sens additif de la conjonction de coordination et (deuxième exemple ci-dessous).

Luc, comme son père, est un musicien doué.
Luc comme son père seront présents à la fête.

Avec

Plus rarement, la préposition avec, qui introduit un complément du verbe exprimant la collaboration dans le premier exemple ci-dessous, est parfois employée comme une conjonction de coordination (deuxième exemple).

Luc, avec son père, a construit la maison.
Luc avec son père seront présents à la fête.

Conclusion

La règle en deux volets sur l’accord pluriel ou non du verbe et sur la présence ou non de virgules en fonction du sens n’est pas toujours scrupuleusement observée dans l’usage, mais elle est cohérente et il est recommandé de s’y tenir. Pour récapituler, si l’on considère dans les deux cas les quatre constructions possibles, celles qui sont précédées d’un astérisque ci-dessous sont déconseillées.

Pour exprimer un sens comparatif :

Luc, ainsi que son père, est un musicien doué.
*Luc ainsi que son père est un musicien doué.
*Luc, ainsi que son père, sont des musiciens doués.
*Luc ainsi que son père sont des musiciens doués.

Pour exprimer un sens additif :

*Luc, ainsi que son père, sera présent à la fête.
*Luc ainsi que son père sera présent à la fête.
*Luc, ainsi que son père, seront présents à la fête.
Luc ainsi que son père seront présents à la fête.

Revenons donc à la phrase de la question initiale, telle qu’elle a été soumise :

?Le maire, ainsi que la ministre, sera présent à la cérémonie.

Le contexte est suffisant pour indiquer que nous avons plutôt affaire ici à un sens additif, et donc à deux sujets coordonnés. Nous recommandons en conséquence l’accord du verbe au pluriel et la suppression des virgules :

Le maire ainsi que la ministre seront présents à la cérémonie.